ENVIE DE MOTS 76 MY BLOG WEBMARKETING

Alexandra Stoecklin : 6 competences qui font la difference en redaction web !



Dans le métier si particulier de la rédaction web, la génération spontanée est rare. Pour trouver un bon rédacteur web,  on s'appuiera volontiers sur l'expérience, sur la notoriété réelle ou supposée de notre interlocuteur, sur son culot parfois à se vendre. Avec Alexandra, nous sommes à la fois dans la technique stricto sensu du rédacteur web sublimé par la spontanéité de l'écrivaine. Voyons sur 6 compétences, pourquoi avons-nous accepté de lui laisser exprimer son talent dans un article invité et un peu plus tard en lui demandant de rédiger deux articles pour un blog littéraire professionnel.

1° DE BONNES BASES RÉDACTIONNELLES

Alexandra, cela se ressent immédiatement, aime rédiger et a une appétence à bien écrire.

Ses phrases sont fluides et naturelles,

Les fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe sont absentes de ses écrits,

Son vocabulaire est varié,

Elle sait susciter l’intérêt de son lectorat

1er bon point !

2° LA MAÎTRISE DES CODES DE LA RÉDACTION WEB 

Elle sait coller au travail demandé.

Elle répond précisément aux diverses attentes de ses lecteurs.

Elle maîtrise au plus près les règles intangibles du web : phrases courtes, passage en gras, titrages...

Elle capte bien tous les formats du web moderne : mobile, tablette, PC.

2ème bon point !

3° LA MAÎTRISE DU SEO

Elle a une appétence à trouver les mots-clés pertinents et à les inclure dans le corps de son article.

Elle travaille bien ses titres afin de les rendre plus aisément cliquables.

Ses liens internes et externes sont bien adaptés à l'environnement de l'article.

3ème bon point !

4° SA RAPIDITÉ POUR ÉCRIRE

Elle sait faire des recherches rapides, utiles et donc efficaces pour la mise en place de son travail.

Elle trouve à merveille ses angles d'approche. Vous en aurez pour preuve son 1er article invité chez nous.

Elle rédige dans un style simple et clair.

Elle sait mettre en page et intégrer ses contenus.

4ème bon point !

5° LES INTÉGRATIONS DE CONTENUS 

Même si nous n'avons pas pu, sur notre partenariat des 3 articles, vérifier tous ces points de compétence, nous sommes convaincus qu'Alexandra mettra tous les moyens pour maîtriser : les intégrations de contenus à travers les éditeurs des CMS de base ou plus complexes, les supports en vogue (images, vidéo), les fondamentaux HTML, CSS (style, liens...). 5ème bon point !

6° SES DOMAINES DE PRÉDILECTION 

Nous lui avons posé dès le début, un petit challenge amical : rédiger  des avis pour un blog littéraire professionnel.

Résultat :  2 articles de grande qualité !

Pour une première collaboration, c'est une réussite.

On repartira ensemble pour de nouvelles aventures !

Alexandra mérite votre confiance pour écrire vos plus beaux articles !

CLAUDE HUC 

MY REDAC BLOG


NOTRE PARTENAIRE :

Alexandra Stoecklin Écrivaine 

https://www.algocrea.com

Réseaux sociaux :

Instagram : stoecklin_alexandra
LinkedIn : AlexandraStoecklin
Twitter : AlgoCrea
Facebook : Alexandra Stoecklin Ecrivaine





https://www.agence-web-enviedemots76.fr/




En savoir plus

L'angle de vue en rédaction web : suivez l'itinéraire balisé en 7 étapes !


Trouver le bon angle de vue avant d'écrire un article pour le web s’impose. Comment y arriver sans se tromper quand on débute ? L’idéal consiste toujours à prendre un exemple plus concret de la vie quotidienne. Le choix de l’angle de rédaction s’apparente à la sélection d’un parcours de randonnée. Cette affirmation vous rend-elle sceptique ? Mettez vos chaussures de marche et suivez-moi pour cette métaphore.

Imaginez-vous tel un guide de randonnée du web

Le soleil brille après une nuit orageuse. L’air est sec. Vous stationnez votre voiture sur un parking à l’angle de plusieurs sentiers. Voici votre défi du jour : accompagner un groupe de marcheurs et leur offrir une expérience unique.

Comment allez-vous sélectionner l’itinéraire idéal ? Quel sera votre angle de vue ?

Étape 1 : Votre groupe : les personas à séduire avec la pyramide inversée

Le groupe vous attend. Certains sont souriants, d’autres sceptiques, car ce type de sorties les ennuie, les derniers s'impatientent de voir le programme pour juger. Pour captiver n’importe quel groupe, l'essentiel consiste à le surprendre, et à répondre à ses attentes dès le début. Oui, la promenade offrira un panorama époustouflant pendant environ une heure à une bonne cadence, mais accessible à tous. Vos marcheurs connaissent le principal. Pour les détails, ils verront plus loin.

Les randonneurs sont vos personas, vos cibles, les internautes. Autrement dit, les personnes à charmer pour conquérir Google et la position 0 du SERP. Votre angle de vue doit les considérer eux et leurs besoins.

Étape 2 : Votre prestation de guide : une ligne éditoriale à respecter

Vous organisez des sorties guidées dans la nature, car la marche est votre passion. Vous souhaitez partager votre goût de l’effort et faire découvrir des lieux intéressants. Votre credo : la randonnée accessible à tous avec un minimum d’équipement. Voici le contenu de votre ligne éditoriale.

Vos clients la connaissent et ils sont là parce qu’elle répond à leurs attentes. L’objectif consiste à les satisfaire, voire à ce qu’ils en redemandent. Il en est de même pour l’internaute qui raffole de vos articles et des différents angles de rédaction que vous choisissez pour les traiter. Ne changez pas de cap, au risque de les décevoir et de les perdre.

Étape 3 : Un groupe avec des attentes : méthode CQQCOQP

Saluez les membres du groupe et demandez-leur de se présenter et d’expliquer pour quelle raison principale ils sont là. Les réponses sont variées :

·        envie de découvrir la région pour le couple d’amoureux : qui et pourquoi ;

·        besoin de se défouler plusieurs heures par jour pour oublier les soucis du manager quadragénaire : combien et comment ;

·        nécessité de reprendre le sport au plus vite pour la jeune mère : quand et quoi ;

·        intention de se ressourcer en pleine nature pour tous les participants : où.

Très bien, c’est noté. Quand vous attaquez la rédaction d’un article, ces informations vous permettent d’en déduire une attente qui servira à adapter votre angle de vue. Il faut toujours que votre texte réponde aux fameuses questions : combien ? Qui ? Quoi ? Comment ? Où ? Quand ? Pourquoi ?

Étape 4 : Un environnement à considérer : interroger l’inanimé ou l’animal

Le sol est humide malgré le soleil qui réchauffe votre petit groupe. C’est bientôt l’été et la nature fourmille de vie. La promenade promet d’être agréable, mais vous devez considérer la situation sous différents angles de vue.

Est-ce que les chaussures de cette jeune fille sont étanches ? A priori non. L’itinéraire qui passe près du cours d’eau risque d’être bien trop spongieux.

Cette adorable famille avec deux enfants en bas âge est assez bruyante. Est-ce que les oiseaux qui nichent actuellement dans le sous-bois ne vont pas être dérangés ?

Prendre en compte les paramètres de l’environnement et se poser des questions selon le point de vue d’un être inanimé (chaussure) ou d’un animal (oiseau) permet de sélectionner les éléments importants de votre contenu, comme pour le choix d’un parcours.

Étape 5 : Le déjà vu à fuir : de l’inédit ou rien

Un monsieur d’une trentaine d’années vous informe qu’il se promène souvent dans cette forêt et qu’il espère ne pas effectuer un itinéraire connu. D’autres randonneurs confirment : ils souhaitent de la nouveauté et de la surprise. Votre chemin balisé devra être inédit quitte à sortir des sentiers battus, sinon votre groupe vous suivra quelques centaines de mètres avant de faire demi-tour.

Quand vous choisissez votre angle de rédaction, c’est pareil. En proposant un texte déjà vu, vous travaillez pour rien. Le lecteur laisserez tomber votre texte au bout de quelques mots. Qui aime le réchauffé ? L’internaute en veut pour son temps passé sur un écran et il exige de l’original, du sensationnel et de l’inoubliable. Offrez-lui ce qu’il demande sinon il cliquera sur un article plus passionnant.

Étape 6 : La discussion à initier : parler, parler et encore parler

Votre groupe attend le signal du départ. Vous pensez que l’itinéraire 3 est parfait. Les points de vue sont superbes sur la rivière, et le terrain est sec. Une famille d’écureuils espiègles ravira les enfants. Ce chemin est balisé depuis seulement quelques jours et promet des surprises. Vous avez considéré tous les paramètres de votre mission, mais pour en être certain, posez la question autour de vous. Si tous acquiescent, c’est parti.

Votre idée d’article prend forme. Le sujet s'inscrit dans l'air du temps. Vous mêlez sérieux et humour, informations pertinentes et ton amical. Toutefois, quand vous demandez l’avis de vos collègues, ils semblent sceptiques. Tenez compte de leurs réponses. Ce n’est pas vous qu’il faut étonner, mais votre public. Plus vous recevrez de commentaires positifs en amont, plus votre article aura du succès une fois publié.

Étape 7 : Le mauvais plan à éviter : accepter de reculer pour mieux avancer 

Tout le monde est prêt à partir. Au moment où vous vous engagez sur le chemin balisé, vous croisez un autre guide. Il a l’air dépité. Il vous informe que le tracé est impraticable. La chute d’un arbre oblige à faire rapidement demi-tour, les pentes sont plus raides que prévu et la vue n’est absolument pas dégagée. Vous en êtes désolé. Heureusement, votre groupe ne se doute de rien. Vous bifurquez discrètement vers l’itinéraire 2, votre seconde solution.

C’est un aspect qu’il faut accepter en rédaction web. Vous pensiez avoir toutes les cartes en main pour produire un texte fantastique, mais finalement non. Le mieux reste de changer d’angle de vue ou carrément de sujet. Tout comme emmener des personnes qui vous font confiance sur un terrain glissant est dangereux, proposer un contenu bancal n’apportera rien à l’internaute. Ne rien partager s’avère préférable à une communication de piètre qualité. 

Révélez-vous en rédacteur web aguerri

Pour votre prochain texte, prenez le temps de valider les sept étapes précitées pour choisir l’angle de vue de votre article.

Une synthèse brève à ne pas oublier :

·        définissez vos personas et répondez à leurs attentes avec la pyramide inversée ;

·        rappelez-vous votre ligne éditoriale ;

·        appliquez la méthode CQQCOQP ;

·        changez de point de vue : soyez animal ou inanimé ;

·        fuyez le contenu réchauffé ;

·        parlez avant d’écrire ;

·        acceptez de laisser tomber. La bonne idée sera la suivante.

Alors, selon vous, comment ai-je procédé avant de rédiger ce contenu ?


Alexandra Stoecklin

www.algocrea.com

En savoir plus

le guest blogging : une pratique redactionnelle qui renforce votre marketing digital !



LE GUEST BLOGGING POUR UNE MARQUE : COMMENT LE DÉFINIR ?

Si vous gérez un blog, vous avez sans doute entendu parler du guest blogging, plus connu parfois sous le vocable "d’articles invités".

Cette pratique rédactionnelle va consister pour une marque à écrire un article et de le publier sur le blog ou le site d’une autre marque ou à l’inverse pour une marque d’écrire un article invité sur votre site. 

LES ASPECTS INTÉRESSANTS DU GUEST BLOGGING 

·        Un excellent moyen de vous faire connaître en publiant un article invité sur le site ou blog d’une autre marque. En faisant de la sorte, vous êtes autorisé à impacter un lien retour vers votre site ou à l’inverse placer des liens vers le site qui vous a accueilli. Vous favorisez ainsi la navigation de votre article.

·        En procédant ainsi, vous allez devenir un facilitateur de création de contenus riches et rafraîchis, à partir des liens de qualité que vous aurez créés.

·        Vous allez développer et faire connaître votre expertise. Vous savez comme moi que les blogs qui se développent, qui influencent sont ceux dont l’auteur est un expert référencé en tant que tel. En publiant en tant qu’invité, sur ce type de blog, vous obtenez la caution que vous êtes reconnu comme un expert sur tel ou tel sujet. La balle est dans votre camp !

·        En obtenant des liens retour ((backlings) sur votre blog à partir de sites de référence, vous allez acquérir plus ou moins rapidement de la saine popularité et améliorer sensiblement votre positionnement dans les moteurs de recherche.

·        Si votre article invité est intéressant, il est fort probable que les internautes de la toile auront envie de mieux connaître l'expert que vous êtes : la gloire !

Cette méthode est de plus en plus prisée, car elle est simple à mettre en place et assez rapidement opérationnelle.

COMMENT SE LANCER DANS LE GUEST BLOGGING ?

Sur le fond, pour le site recevant un article invité, le guest blogging est une excellente manière de porter un éclairage sur la qualité de votre site, sur vos produits ou vos services.

En termes de référencement stricto sensu, vous aller élargir globalement votre champ de mots-clés ET profiter de liens externes de qualité : que du bonheur !

En tant que "puissance invitée", vous aurez par votre contenu, l’occasion de toucher un lectorat motivé par le thème que vous développez. Vous allez ainsi pouvoir, vous engager sérieusement dans la conversion de prospects en clients : intéressant non pour le business !

Enfin, grâce au guest blogging, les deux sites concernés par l’échange vont tirer un gain non négligeable : des contenus sans cesse renouvelés pour leur fraîcheur, qui sont autant de leviers pour le référencement et les conversions.

IDENTIFIER LES OBJECTIFS AU DÉPART !

Quelques conseils chronologiques :

·        Faire une liste exhaustive de partenaires professionnels sur un secteur d’activité précis. Je rajouterais à cette liste les bloggers et médias qui pratiquent le guest blogging.

·        Ensuite, il va falloir étudier précisément les cibles et la ligne éditoriale de chacun des intervenants qui constituent votre liste de base.

·        Pensez à analyser également, les engagements des communautés des membres de votre liste sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook, Twitter, Linkedin (très important), Google My business, Viadéo et ne négligez pas Instagram. Tout cela va vous aider à déterminer d’une manière plus fine la qualité intrinsèque de leur stratégie webmarketing.

LA SUITE LOGIQUE : DÉFINIR VOS OBJECTIFS OPÉRATIONNELS !

J’insiste sur ce point, il faut maîtriser les fondamentaux, à savoir :

·        rédiger du contenu unique pour valoriser et mettre en valeur votre expertise.

·        Éviter l’optimisation effrénée.

·        Opter pour un ton rédactionnel clair, concis, percutant pour captiver votre lecteur. Utiliser un vocabulaire simple, accessible à tous.

·        Travailler plus particulièrement vos titres qui doivent être courts et explosifs. 

DÉFINIR LES POINTS D’ACCROCHE DE VOTRE PARTENARIAT : ESSENTIEL !

·        Faire un microaudit des deux sites partenaires sans indulgence et méthodiquement : autorité du domaine, partages sur les réseaux sociaux avec examen des commentaires, e-réputation.

·        Faire un point précis sur les lignes éditoriales des deux sites : contenus qualitatifs, qualités des supports (photos, vidéo...), régularité des publications, nombres et qualités des articles invités sur le site qui héberge.

·        Prévoir les conditions générales et particulières de votre partenariat : longueur des articles, liens dofollow en particulier, articles popularisés sur d’autres supports (newsletter...) ou sur les réseaux sociaux du site qui vous héberge.

·        Pour du moyen terme, il vous prévoir également un calendrier éditorial commun qui mettra en évidence les parutions prévues d’articles que se soit le votre ou le leur : on est courtois et on se rend la politesse !

QUELQUES BONUS :

·        le site BuzzSumo est un bel outil qui vous permet de vérifier si votre site partenaire à : des contenus performants, optimisés et cerise sur le gâteau : identifier des influenceurs. Ce site est en anglais.


Nous reviendrons dans un prochain article sur plusieurs méthodes spécifiques pour conforter durablement votre guest blogging.

En attendant, bonne rédac !

Notre site accepte les articles invités sur : https://cutt.ly/bti0VV0

Pour nous contacter : https://cutt.ly/mti00ZX





En savoir plus

fiche veille 4 :DESSINER UNE CARTE MENTALE POUR TROUVER DES MOTS CLES

CARTE MENTALE : C'EST DE LA PSYCHO ?

Et bien non !

La carte mentale dont je vous parle ou mind mapping est un procédé graphique par arborescence qui va vous permettre de faire une représentation de vos idées.

Ouah, quel challenge !

L'INTERET DE LA METHODE :

Cette carte est uniquement basée sur des mots-clés et surtout pas de phrases. Google va vous adorer et va faciliter vos recherches sur son moteur.

Yes !

LA METHODE :

On va prendre l'exemple de la recherche suivante : "Doit-on légaliser le cannabis à visée thérapeutique ? "

Vaste débat mais assez "fastoche" pour créer votre carte mentale !

  • 1ère étape : je repère les mots-clés : cannabis, thérapeutique, légaliser.
  • 2ème étape : compose ta carte mentale ! Tu as un crayon et un papier : tu es sauvé !

A partir des trois mots-clés de l'exemple ci-dessus : tu vas créer sur la base de thématique initiale une entité centrale en plaçant tes mots-clés sur ces ramifications.

  • 3ème étape : A chaque mots-clés placés sur tes ramifications, tu vas rajouter des synonymes, des mots proches, des homonymes. Tu vas restreindre ainsi le domaine de ta recherche.

UN CONSEIL : Pose un seul mot-clé par ramification. Par exemple pour la recherche : "marché de noël", tu poses marché sur la ramification : "marché" est sous un sous-chapitre : "noël". Ainsi, tu vas pouvoir compléter avec le mot "marché" d'autres typologie de mots : "marché artisanal', "marché de gros", "marché fermier"...

EXEMPLE DE CARTE MENTALE POUR NOTRE EXEMPLE INITIAL

Faut-il légaliser le cannabis pour un usage thérapeutique ? 

  • cannabis : Marijuana, chanvre indien, haschisch...
  • légaliser : légalisation, dépénalisation, loi, droit....
  • Thérapeutique : médical, médication, thérapie, traitement....


C'est clair pour toi !

Je reviens la semaine prochaine !

Va sur mon blog : MY REDAC BLOG et retrouve mes articles sur la VEILLE INTERNET : https://cutt.ly/3rqXwQ

Notre partenaire ET AMI :  https://www.strategie-multisite.com/fr/



En savoir plus

fICHE VEILLE 3 : FAIRE UNE RECHERCHE DE MOTS-CLES

Sil l'utilisation de mots-clés reste la méthode la plus utilisée pour trouver vos informations sur les moteurs de recherche, Google en particulier, il faut impérativement pouvoir vous comprendre avec lui.

La majorité des moteurs de recherche ne comprennent que ces fameux mots-clés. Alors autant bien se mettre en ligne avec eux, au moment de vos requêtes.

ALORS NOUS VOUS DONNONS DES CONSEILS ET UNE METHODE.

LE CONSEIL :

Apprenez à découvrir et à noter de nouveaux mots-clés sur le SERP (résultats d'ensemble des moteurs de recherche) : 

LA METHODE

Comment s'y prendre pour des mots-clés pertinents ?

1) Utilisez des moteurs de recherche qui proposent des thèmes associés de mots-clés : Exalead, Semrush Keyword Research, Yooda Insight Keyword Suggest par exemple.

Sur Exalead : en faisant la recherche : "réputation numérique", vous allez trouver : community manager, stratégie d'entreprise, intelligence économique : intéressant non ?

2) Utilisez les suggestions de mots-clés, sur Google par exemple et qui s'affichent automatiquement à mesure que vous entrez vos caractères dans la fenêtre de recherche.

Attention tout de même, les propositions du moteur correspondent plus aux dernières ou plus récurrentes recherches faites par d'autres utilisateurs et n'ont donc pas toutes les garanties de pertinence.

3) Utilisez des outils de tendance, comme Google Trends qui va vous fournir les tendances : essayez c'est magique !

4) Utilisez le bon dictionnaire de synonymes de votre grand-mère : miraculeux aussi !

Des outils plus "dépoussiérés" également : CISCO, SYNONYMO...

Voila, c'était le post de la semaine.

Retrouvez nous sur : MY REDAC BLOG : https://cutt.ly/he3isYS

Notre site : https://www.agence-web-enviedemots76.fr/

Un clin d'oeil à nos Amis partenaireshttps://www.strategie-multisite.com/fr/


Adisiatz ! 

A bientôt !




En savoir plus

le social selling en question !

DEFINITION

Le social selling est l'utilisation des réseaux sociaux pour augmenter ses ventes et donc son chiffre d'affaire.

Vous êtes intéressés : suivez moi !

  • Que penseriez-vous de votre architecte si vous ne le trouviez pas sur :
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • Wizbii
  • Quora
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • Xing
  • Google+

Ne trichez pas, vous diriez sans doute, sa communication est un peu défaillante et un doute global pourrait naître de cette situation.

POURQUOI ?

Vos clients sont devenus autonomes, ils n'ont presque plus besoin de vos arguments de bons vendeurs de prestations.

Ils sont hyperconnectés sur les réseaux sociaux professionnels (RSP) et connaissent le marché parfois bien mieux que nous.

C'est un fait, mais c'est ainsi. L'évolution est irréversible !

Alors me direz-vous, j'y passe tout de suite !

Oui et non !

Vous devez bien analyser l'utilité du social selling pour votre entreprise. 

Ce n'est pas si simple mais la petite évaluation ci-dessous va vous y aider !

Répondez à toutes les questions de ce questionnaire :

1° Selon vous, votre entreprise en est ou ?

a) ma société n'est pas présente sur les réseaux sociaux professionnels.

b) je suis sur les réseaux sociaux professionnels mais peu actif.

c) je suis sur les réseaux sociaux professionnels et actif.

d) les RSP sont parti intégrante de ma stratégie digitale.

2° Votre présence sur les RSP en tant que dirigeant ?

a) non, je n'y suis pas.

b) je suis présent mais peu actif.

c) je suis présent et je poste régulièrement des posts.

d) En tant que dirigeant, cela fait parti de ma stratégie de prospection.

3° Quelle est votre stratégie commerciale en ce moment ?

a) je ne peut pas parler de stratégie, je fait des réponses à nos clients, je fait un peu de prospection et des e-mailings.

b) j'ai réfléchi au sujet et je dois me pencher sur les méthodes d'inbound marketing (*). Les méthodes de vente de mes prestations sont dépassées actuellement.

c) je suis de plus en plus souvent sollicités par mes clients sur les RS. J'ai du mal à savoir comment m'y prendre et ce que je peux attendre de ces nouvelles méthodes de prospection.

d) je sais que certains concurrents utilisent déjà les RS et qu'ils peuvent mesurer périodiquement leurs retombées commerciales.

4° Prenez vous souvent la parole dans des forums professionnels, des tables rondes, des salons, des associations professionnelles ?

a) jamais

b) moins d'une fois par an.

c) plusieurs fois par an.

d) Très souvent, plus d'une fois par mois.

5° Vos clients sont-ils sur les RS ? Etes-vous allé voir s'ls sont actifs ?

a) mes clients ne sont pas sur les RS.

b) seulement certains de mes clients sont sur mes RS.

c) la plupart de mes clients sont sur les RS.

d) mes clients sont très actifs sur les RS.

6° Avez-vous une stratégie digitale de création de contenus marketing (livres blancs, e-books, wébinars, tutos, études gratuites, articles de blog, conseils...).

a) non pas du tout

b) non mais j'y pense sérieusement

c) oui j'ai ce type de contenus en magasin mais je ne les utilise pas assez souvent.

d) oui et je les utilise en les diffusant sur mon blog ainsi que sur les RS.

7° Possédez-vous un smartphone professionnel qui se connecte sur les RS et faire des photos ?

a) mon téléphone est vieillissant.

b) il n'est pas adapté à la photo.

c) oui et je l'utilise de temps en temps; pas toujours quand il faudrait.

d) oui et je l'utilise souvent : plus d'une fois par semaine.

VOILA LES AMIS : COPIEZ/COLLEZ CE PETIT QUESTIONNAIRE ET REPONDEZ A TOUTES LES QUESTIONS !

COMPTABILISEZ LES a, b, c et d et dégagez une majorité (le plus de....).

Nous vous donnerons le RESULTAT la semaine prochaine et vous dégagerons des objectifs possibles pour vous lancer dans le SOCIAL SELLING !

Adisiatz (à bientôt).

(*) inbound marketing : https://blog.hubspot.fr/inbound-marketing-information

Notre site : https://www.agence-web-enviedemots76.fr/








 


En savoir plus

LES OUTILS A METTRE EN PLACE POUR LA CREATION D'UN SYSTEME D'INFORMAtION PERSONNEL ( LE SIP) !

Vous voulez être précis et donc efficace dans la mise en place préalable de votre SIP ?

UNE METHODE :

Je préconise de mettre en place un outil en ligne !

Pourquoi ?

  • plus pratique en itinérance 
  • responsive (visible sur tablette, smartphone, ordinateur).
  • ces outils proposent la plupart du temps une version gratuite largement suffisante.

LES CRITERES DE CHOIX DE L'OUTIL A PRENDRE EN COMPTE AU DEPART :

  • certains acteurs de la toile internet, ont une vie trépidante, en particulier leur politique commerciale et leur fragilité intrinsèque : il faut donc que vous vous assuriez de la pérennité de cet outil.
  • A parti de l'outil mis en place, vous devez pouvoir dialoguer avec votre environnement.
  • Avoir obligatoirement des fonctions de transfert import/export.
  • Pouvoir sauvegarder en ligne ou sur votre poste de travail.
  • Prendre bien en compte le coût de cet outil car dans ce secteur, la concurrence et donc le prix sont très variables mais faites bien attention de comparer des choses identiques.

LES OUTILS POUR UN SIP PERFORMANT : 

1° MESSAGERIE :

  • une messagerie performante qui puisse aisément collecter, analyser, trier par filtres et bien entendu diffuser.

Soyez très vigilants sur les spams (courriers électroniques que vous n'avez pas sollicité).

  • Faites des dossiers pertinents : en impactant les URL que vous jugez utiles. Mettez ces dossiers bien en évidence dans votre GESTIONNAIRE de favoris pour les consulter quand vous en avez besoin.

Messageries conseillées : Gmail, Microsoft Outlook, Apple Icloud, Zoho, Yahooh, Tutanota .... ces applications sont gratuites.

2° UN LECTEUR DE FLUX RSS :

  • pour syndiquer (en s'abonnant puis en agrégeant des contenus divers d'informations venant du Web).
  • Il vous faudra passer par un lecteur de flux pour éviter systématiquement de retourner vers tel ou tel site.
  • Vous pourrez donc au niveau des fonctionnalités de ce lecteur de flux : archiver, classer à votre guise. Néanmoins, ne faites pas de votre lecteur de flux une simple zone de stockage : utilisez plutôt votre gestionnaire de favoris ou des cloud (zones dédiées de stockage).

Lecteurs de flux conseillés : Feedly, Netvibes, OldReader, Feeder, Flipboard... gratuit également.

3° UN NAVIGATEUR WEB :

  • Je vous recommande d'installer un minimum de deux navigateurs pour éviter les pannes possibles du système.

Navigateurs conseillés : Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, Opéra, Brave, Vivaldi.

4° UN GESTIONNAIRE POUR VOS FAVORIS :

  • pour pouvoir conserver vos informations majeures de votre veille, que vous avez collationné sur la toile.
  • de plus en plus de gestionnaires permettent aujourd'hui de retravailler les informations en ajoutant par exemple des commentaires, en mettant en évidence certaines parties (surligner), en aspirant du contenu.

Gestionnaires de favoris conseillés : votre gestionnaire de votre navigateur, Sqworl, Qlearly, Deskyo...

5° GESTIONNAIRE DE TACHES :

  • Vous allez ici pouvoir trouver une organisation rationnelle à vos tâches : création de liste de choses à faire ou une carte mentale qui est un schéma reflétant la pensée en mettant d'un côté des concepts et de l'autre les informations qui y sont associées.

Gestionnaires de tâches conseillés : Google Tasks, Outlook, Todoist.

6° GESTIONNAIRE DE CONTACTS :

  • pour suivre vos contacts et les gérer.

Gestionnaires de contacts conseillés : Google Contacts, Outlook, ContactaPro, Contacts-Pratique...

MES MEILLEURS COUPS DE POUCE : 

  • ne gardez pas votre messagerie connectée tout le temps. Pourquoi ? 

Pour éviter d'avoir en permanence vos yeux sur vos e-mails et sensiblement ainsi amoindrir votre productivité.

Deux fois par jour : matin ET soir va vous éviter de répondre instantanément de répondre à vos interlocuteurs.

  • Planifier vos e-mails en trois axes d'actions :

AXE ACTION : les e-mails qui nécessitent une réponse de plus de 3 minute.

AXE EN ATTENTE : les e-mails qui auront une réponse obligatoire et pour lesquels on établira un suivi.

AXE ARCHIVAGE :

  • Ne faites pas une arborescence de dossiers en fonction de thèmes que vous avez collecté.

Préférez un dossier UNIQUE avec vos e-mails Pourquoi ?

Parce que l'on retourne rarement dans chaque e-mail et d'autre part soyez malin, vous avez un moteur de recherche sur votre messagerie. Utilisez le !

Voilà les Amis, on se retrouve la semaine prochaine. 

Adissiathz (à bientôt) !

NOTRE SITE : https://www.agence-web-enviedemots76.fr/

NOS PARTENAIRES : https://www.strategie-multisite.com/fr/


En savoir plus

POURQUOI IL EST NECESSAIRE D' ETRE PRESENT SUR LES RESEAUX SOCIAUX !

UNE OBLIGATION AUJOURD'HUI POUR VOTRE MARKETING D'ENTREPRISE !

Les réseaux sociaux représentent une source extraordinaire de prospects (peut être vos futurs clients).

Ne pas s'en préoccuper, c'est laisser la place à la concurrence.

Quand je dis s'en préoccuper, c'est y être présent d'une part et d'autre part de les faire vivre afin de vous différencier dans un lot hostile, commercialement parlant.

Nous n'avons pas la science infuse et pour cette raison, je vais m'empresser de vous aider, en vous incitant objectivement à intégrer ces boosters incomparables pour votre entreprise.

Pourquoi, il faut faire un effort pour être présents sur les RS (*) en 10 points ?

1° Pour avoir une image de marque, une devanture, une vitrine pour votre société

Ne salivez pas trop vite, vous allez pouvoir jouer dans la cours des plus grands : Apple, Samsung, Bank of China...en étant sur Facebook ou Twitter. La seule chose qui va changer, c'est le nombre de followers !

Aucune importance ! Ce qui est fondamental c'est que votre image, votre logo, votre entité propre soit bien présente sur les RS et que vous tentiez de les rendre encore meilleurs.

2° Pour être plus visible

Votre présence sur le RS, va vous sortir de l'anonymat sur un vecteur concurrentiel très fort selon les activités.

C'est donc là qu'il faut être, pour faire connaître vos offres de prestations, vos produits. N'attendez pas un miracle immédiat sur votre chiffre d'affaire mais la patience à terme va payer et puis nous sommes là !!! lol

Pour trouver des potentiels clients (les fameux prospects)

Les RS sont des moyens efficaces et peu onéreux pour vos démarches commerciales. Un seul bémol, Twitter ou Facebook par exemple sont particulièrement chronophages mais l'on n'a rien sans rien !

4° Pour fidéliser votre clientèle actuelle 

Grâce aux RS, vous restez en contact quasi permanent avec vos clients. Je rappelle que dans RS, il y a "social" et je dirais même lien social.

Vous allez pouvoir affiner ainsi les besoins de vos clients en répondant à leurs demandes, en tenant compte de leurs avis.

Le maître mot ICI : FIIDELISER !

Pour donner une dynamique à votre société 

En postant du contenu de qualité, vous allez donner une image tonique de votre société. 

6° Pour donner une nouvelle jeunesse à votre démarche de prospection commerciale

En étant activement présents sur les RS, vous allez donner une cure de jouvence à votre affaire. Comme par enchantement vous allez séduire de nouvelles tranches d'âge. Cette activité raisonnée (ne pas poster pour poster) et la qualité de vos contenus rédactionnels vont vous donner un "peps" que vous n'imaginiez pas.

7° Pour partager avec vos clients et prospects 

En partageant photos, vidéos, informations techniques, news sympathiques, vous allez les intéresser et ils vont revenir vous voir par intérêt et aussi un peu de curiosité.

Ils vont revenir chez vous, d'autant que le secteur relatif à votre activité est peu actif sur Twitter ou Facebook. 

8° Pour maîtriser votre e-réputation 

En étant sur les RS, vous allez pouvoir répondre en direct live à des éventuels avis négatifs de vos clients. Cette réactivité vous fera régler plus rapidement un problème avant qu'il ne gonfle sur la toile et trouver le plus souvent un arrangement amiable.

9° Pour créer des interactions avec vos abonnés

En sollicitant leur avis, vous allez vous rendre plus crédible et ils seront sans doute enchantés de vous donner leurs opinions, leurs idées pour améliorer vos propres prestations.

10° Pour donner des informations sur votre société

Nouvelle prestation, événements, changements de tarifs, promotions, jeux/concours : autant d'occasions de faire parler de vous.

Vous pourrez jouer aussi sur des éléments plus psychologiques : la surprise, l'envie, l'attente de sortie d'une nouvelle prestation par exemple, tout cela bien entendu pour faire acheter ce que vous proposez, dès leur sortie.

Voila les Amis, nous avons abordé un premier fondamental de la gestion de votre marketing, à travers les réseaux sociaux, nous parlerons dans le prochain article du social selling : un grand mot pour dire des choses simples mais tellement performantes.

Adishatz * et à bientôt sur ce blog !

(RS) : réseaux sociaux

Nôtre site : https://www.agence-web-enviedemots76.fr/

Nos partenaires de cordée : https://www.strategie-multisite.com/fr/ ET https://www.web-solution-way.com/fr/




En savoir plus

fiche veille 2 : et si nous parlions aujourd'hui de besoins informationnels ?

LES BESOINS INFORMATIONNELS : C'EST QUOI ?

C'est l'élément essentiel d'un plan de veille (voir fiche N° 1 de ce blog).

Cette partie est à traiter prioritairement, si l'on ne veut pas s'égayer dans la nature !

En effet, bien en prendre en compte les attentes de vos prospects par exemple, est très important, mais savoir en délimiter le rayon d'action précisément, est plus complexe. 

LA METHODE !

Je vous renvoie ici à une pointure en matière de management : Peter Drucker. Cliquez sur le lien au bas de ce article !

Il résume cette stratégie à un questionnement simple :

  • Qu'est-ce que je veux ?
  • MAIS surtout qu'est-ce que les autres attendent de moi ?
  • OU : qui sont les autres ?

Faites un test, avec votre entourage devant une tasse de café !

Demandez leurs quelles sont les informations qu'ils recherchent ! 

Vous déterminerez ainsi une base de besoins informationnels. Il vous restera ensuite à analyser ses besoins, de les adapter à vos cibles de prospects et le tour est joué : enfin presque !

LES OUTILS A METTRE EN OEUVRE : 

Nous allons parler ici de facteurs clés de succès (FCS en marketing).

Premier temps : Vous allez ainsi pouvoir cadrer précisément vos objectifs stratégiques en passant par une phase d'introspection pour mettre en avant vos atouts et gommer vos faiblesses.

Deuxième temps : Vous allez en sélectionner les facteurs fondamentaux.

Troisième temps : Vous identifierez toutes les informations utiles pour atteindre ces facteurs fondamentaux.

Quatrième temps : Vous allez adapter votre veille sur les thèmes que vous aurez jugé utile.

LES CONSEILS DU PRO

Pour compléter cet article et pour ceux qui voudraient aller plus loin, je vous renvoie sur deux excellents livres :

  • LES FICHES PRATIQUES DU TRAVAILLEUR DU SAVOIR (2009) de CHRISTOPHE DESCHAMPS (disponibles sur le site Ouils froids). Cliquez sur le lien ci-dessous.
  • LES FONDAMENTAUX DU RECUEIL D'INFORMATIONS (2014) de MICHEL DENJEAN. Cliquez sur le lien ci-dessous.

A LA SEMAINE PROCHAINE !

NOS AMIS ET PARTENAIREShttps://www.strategie-multisite.com/fr/ et https://www.web-solution-way.com/fr/

ET NOUS BIEN ENTENDU : UNE REFERENCE EN #normandie : 

https://www.agence-web-enviedemots76.fr/




En savoir plus

fiche veille 1 : un plan de veille bien mis en place : un atout pour la suite !

LE PLAN DE VEILLE : C'EST QUOI SELON VOUS ?

Vous calez sans doute sur la réponse à donner, alors je vais vous aider !

Un plan de veille, c'est une organisation stratégique, avec des objectifs, des buts, peut être des ambitions pour votre veille.

BUT : un plan de veille doit permettre don d'être plus performant dans vos méthodes de recherche (les requêtes) à partir des moteurs de recherche, en particulier sur Google.

COMMENT PROCEDER :

  • Définir des objectifs clairs autour de votre activité pour savoir dans quel but devra tendre votre recherche.

Exemple : connaître l'activité de la concurrence, monter une animation de formation, bien rédiger des contenus, connaître les tarifs de la profession, etc.

Pour cela, il sera nécessaire que vous en définissiez précisément les besoins informationnels par chapitres dans votre entreprise.

Exemple : pour l'aspect commercial, les chapitres pourraient à définir seraient : la stratégie, le management, le financier (CA), le commercial pur (nombre de prospects mensuel qui viennent sur votre site, le temps qu'ils y passent...).

  • Circonscrire un périmètre pour vos recherches en calibrant vos thématiques et afin de pouvoir ensuite transformer celles-ci en autant de mots-clés à forte pertinence.

Vous pourrez utiliser ICI la technique bien rodée utilisée en journalisme du : QQOQCCP (Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Combien ? Comment ? Pourquoi ?). C'est clair pour vous ? Alors, on continue !

Un conseil : déterminer au départ de vos recherches : un délai pour chercher l'information. Faute de quoi, vous risquez de vagabonder de page en page via les liens hypertextes.

  • Calibrer vos sources d'informations : il s'agira là de bien déterminer vos sources exploitables (divers portails, sites institutionnels) mais aussi les divers canaux de collection de l'info (newsletters, bulletin d'entreprise....).
  • 3 points fondamentaux opérationnels à bien connaître : le traitement de l'info, son analyse, son stockage : Ouaaah, là vous sentez que cela va se compliquer !

Et bien non les Amis, je dévoilerais plus tard qu'il existe des outils pour nous aider à faire ce boulot même si, je peux vous dire d'expérience que l'humain restera indispensable pour un travail professionnel.

  • Dernier point de notre propos : le partage et la diffusion de vos pépites. Il vous faudra réfléchir à la manière la plus pertinente de diffuser et partager vos informations les plus utiles, originales selon les cibles que vous voulez toucher, en cherchant comme le Graal à les personnaliser.

LES OUTILS DE MISE EN PLACE DE VOTRE LAN DE VEILLE

Vous pourrez utiliser des logiciels de mind mapping (technique avancée de carte "mentale" permettant visuellement d'organiser ses idées. Par exemple :

  • FreeMind
  • Freeplane
  • XMind (fonctions de base gratuites mais options payantes).

https://www.mind-mapping-decision.com/mind-mapping-definition/


EXEMPLE DE CANEVAS DE PLAN DE VEILLE : https://www.digitalcorsaire.com/types-de-veille-a-mettre-absolument-place-pour-son-business/







En savoir plus