L'ANGLE DE VUE EN REDACTION WEB : SUIVEZ L'ITINERAIRE BALISE EN 7 ETAPES.


Trouver le bon angle de vue avant d'écrire un article pour le web s’impose. Comment y arriver sans se tromper quand on débute ? L’idéal consiste toujours à prendre un exemple plus concret de la vie quotidienne. Le choix de l’angle de rédaction s’apparente à la sélection d’un parcours de randonnée. Cette affirmation vous rend-elle sceptique ? Mettez vos chaussures de marche et suivez-moi pour cette métaphore.

Imaginez-vous tel un guide de randonnée du web

Le soleil brille après une nuit orageuse. L’air est sec. Vous stationnez votre voiture sur un parking à l’angle de plusieurs sentiers. Voici votre défi du jour : accompagner un groupe de marcheurs et leur offrir une expérience unique.

Comment allez-vous sélectionner l’itinéraire idéal ? Quel sera votre angle de vue ?

Étape 1 : Votre groupe : les personas à séduire avec la pyramide inversée

Le groupe vous attend. Certains sont souriants, d’autres sceptiques, car ce type de sorties les ennuie, les derniers s'impatientent de voir le programme pour juger. Pour captiver n’importe quel groupe, l'essentiel consiste à le surprendre, et à répondre à ses attentes dès le début. Oui, la promenade offrira un panorama époustouflant pendant environ une heure à une bonne cadence, mais accessible à tous. Vos marcheurs connaissent le principal. Pour les détails, ils verront plus loin.

Les randonneurs sont vos personas, vos cibles, les internautes. Autrement dit, les personnes à charmer pour conquérir Google et la position 0 du SERP. Votre angle de vue doit les considérer eux et leurs besoins.

Étape 2 : Votre prestation de guide : une ligne éditoriale à respecter

Vous organisez des sorties guidées dans la nature, car la marche est votre passion. Vous souhaitez partager votre goût de l’effort et faire découvrir des lieux intéressants. Votre credo : la randonnée accessible à tous avec un minimum d’équipement. Voici le contenu de votre ligne éditoriale.

Vos clients la connaissent et ils sont là parce qu’elle répond à leurs attentes. L’objectif consiste à les satisfaire, voire à ce qu’ils en redemandent. Il en est de même pour l’internaute qui raffole de vos articles et des différents angles de rédaction que vous choisissez pour les traiter. Ne changez pas de cap, au risque de les décevoir et de les perdre.

Étape 3 : Un groupe avec des attentes : méthode CQQCOQP

Saluez les membres du groupe et demandez-leur de se présenter et d’expliquer pour quelle raison principale ils sont là. Les réponses sont variées :

·        envie de découvrir la région pour le couple d’amoureux : qui et pourquoi ;

·        besoin de se défouler plusieurs heures par jour pour oublier les soucis du manager quadragénaire : combien et comment ;

·        nécessité de reprendre le sport au plus vite pour la jeune mère : quand et quoi ;

·        intention de se ressourcer en pleine nature pour tous les participants : où.

Très bien, c’est noté. Quand vous attaquez la rédaction d’un article, ces informations vous permettent d’en déduire une attente qui servira à adapter votre angle de vue. Il faut toujours que votre texte réponde aux fameuses questions : combien ? Qui ? Quoi ? Comment ? Où ? Quand ? Pourquoi ?

Étape 4 : Un environnement à considérer : interroger l’inanimé ou l’animal

Le sol est humide malgré le soleil qui réchauffe votre petit groupe. C’est bientôt l’été et la nature fourmille de vie. La promenade promet d’être agréable, mais vous devez considérer la situation sous différents angles de vue.

Est-ce que les chaussures de cette jeune fille sont étanches ? A priori non. L’itinéraire qui passe près du cours d’eau risque d’être bien trop spongieux.

Cette adorable famille avec deux enfants en bas âge est assez bruyante. Est-ce que les oiseaux qui nichent actuellement dans le sous-bois ne vont pas être dérangés ?

Prendre en compte les paramètres de l’environnement et se poser des questions selon le point de vue d’un être inanimé (chaussure) ou d’un animal (oiseau) permet de sélectionner les éléments importants de votre contenu, comme pour le choix d’un parcours.

Étape 5 : Le déjà vu à fuir : de l’inédit ou rien

Un monsieur d’une trentaine d’années vous informe qu’il se promène souvent dans cette forêt et qu’il espère ne pas effectuer un itinéraire connu. D’autres randonneurs confirment : ils souhaitent de la nouveauté et de la surprise. Votre chemin balisé devra être inédit quitte à sortir des sentiers battus, sinon votre groupe vous suivra quelques centaines de mètres avant de faire demi-tour.

Quand vous choisissez votre angle de rédaction, c’est pareil. En proposant un texte déjà vu, vous travaillez pour rien. Le lecteur laisserez tomber votre texte au bout de quelques mots. Qui aime le réchauffé ? L’internaute en veut pour son temps passé sur un écran et il exige de l’original, du sensationnel et de l’inoubliable. Offrez-lui ce qu’il demande sinon il cliquera sur un article plus passionnant.

Étape 6 : La discussion à initier : parler, parler et encore parler

Votre groupe attend le signal du départ. Vous pensez que l’itinéraire 3 est parfait. Les points de vue sont superbes sur la rivière, et le terrain est sec. Une famille d’écureuils espiègles ravira les enfants. Ce chemin est balisé depuis seulement quelques jours et promet des surprises. Vous avez considéré tous les paramètres de votre mission, mais pour en être certain, posez la question autour de vous. Si tous acquiescent, c’est parti.

Votre idée d’article prend forme. Le sujet s'inscrit dans l'air du temps. Vous mêlez sérieux et humour, informations pertinentes et ton amical. Toutefois, quand vous demandez l’avis de vos collègues, ils semblent sceptiques. Tenez compte de leurs réponses. Ce n’est pas vous qu’il faut étonner, mais votre public. Plus vous recevrez de commentaires positifs en amont, plus votre article aura du succès une fois publié.

Étape 7 : Le mauvais plan à éviter : accepter de reculer pour mieux avancer 

Tout le monde est prêt à partir. Au moment où vous vous engagez sur le chemin balisé, vous croisez un autre guide. Il a l’air dépité. Il vous informe que le tracé est impraticable. La chute d’un arbre oblige à faire rapidement demi-tour, les pentes sont plus raides que prévu et la vue n’est absolument pas dégagée. Vous en êtes désolé. Heureusement, votre groupe ne se doute de rien. Vous bifurquez discrètement vers l’itinéraire 2, votre seconde solution.

C’est un aspect qu’il faut accepter en rédaction web. Vous pensiez avoir toutes les cartes en main pour produire un texte fantastique, mais finalement non. Le mieux reste de changer d’angle de vue ou carrément de sujet. Tout comme emmener des personnes qui vous font confiance sur un terrain glissant est dangereux, proposer un contenu bancal n’apportera rien à l’internaute. Ne rien partager s’avère préférable à une communication de piètre qualité. 

Révélez-vous en rédacteur web aguerri

Pour votre prochain texte, prenez le temps de valider les sept étapes précitées pour choisir l’angle de vue de votre article.

Une synthèse brève à ne pas oublier :

·        définissez vos personas et répondez à leurs attentes avec la pyramide inversée ;

·        rappelez-vous votre ligne éditoriale ;

·        appliquez la méthode CQQCOQP ;

·        changez de point de vue : soyez animal ou inanimé ;

·        fuyez le contenu réchauffé ;

·        parlez avant d’écrire ;

·        acceptez de laisser tomber. La bonne idée sera la suivante.

Alors, selon vous, comment ai-je procédé avant de rédiger ce contenu ?


Alexandra Stoecklin

www.algocrea.com